Image L'immobilier de luxe en Tunisie : chiffres clés
26.02 2018

L'immobilier de luxe en Tunisie : chiffres clés

Depuis la politique de l'Habitat initiée par le gouvernement tunisien de 1970 à 1980, les chiffres du secteur immobilier ont nettement évolué. Ce qui a permis au secteur de s'épanouir jusqu'à faire naître le secteur de l'immobilier de prestige. Ces dernières années, c'est un segment qui a connu des améliorations importantes, permettant même de propulser le pays dans des classements inimaginables.

La progression des prix du secteur de l'immobilier de luxe

D'après une récente étude, 77,4% des ménages tunisiens sont propriétaires dont 92% sont en zone rurale contre 71% en zone urbaine. Le segment de la location ne représente que 17,8% dans toute la Tunisie et la majorité est concentrée dans les grandes villes comme Tunis. En 2016, ce pourcentage est passé à 23%.

Or, c'est dans ces grandes villes que se concentre la majeure partie de l'offre dans la section de l'immobilier haut de gamme. S'il y a 61,9% de propriétaires dans ces zones, il s'agit particulièrement d'étrangers, car ces dernières années, la demande en immobilier de haut standing a littéralement explosé. Les prix ont de ce fait rapidement grimpé.

Si en 2006, le prix attribué au mètre carré avait doublé sur une période de 10 ans, une autre décennie plus tard, il a été multiplié par 10. La hausse est officiellement de 9% par an depuis 10 ans. Résultat, le prix moyen au mètre carré est bien au-dessus des 2 000 dinars et monte à 4 000 dinars dans les zones résidentielles.

Aujourd'hui, la Tunisie compte 54 000 résidents étrangers dont la grande majorité possède au moins un bien de haut standing alors que la plupart des Tunisiens ne peuvent pas devenir propriétaires. Pourtant, le pays reste le plus favorable à l'investissement immobilier de luxe.

Tunisie, premier pays favorable à l'investissement dans l'immobilier de luxe

Aussi improbable que ça parait, depuis 2015, la Tunisie porte de titre de premier pays favorable à l'investissement dans la section de l'immobilier de faste. Une étude a en effet permis de faire un classement des pays les plus favorables à ce type d'investissements, avec ses 885,52€ le mètre carré à l'époque non seulement dans la sous-région du Maghreb, mais aussi au plan mondial.

C'est dire que le pays, en plus de permettre aux personnes à moyen budget d'investir dans l'immobilier de prestige, regorge de sites propices à la réalisation de ce genre de projets immobiliers.

De nombreuses agences immobilières haut de gamme comme Odéon Immobilière et Astoria Immobilière dirigées par Tarek Bouchamaoui, qui exercent dans le secteur de l'immobilier de prestige, ont permis au pays d'en arriver là.

Ce positionnement a bien entendu accru l'attractivité des investisseurs pour le pays. Ce qui a permis à l'immobilier d'être davantage de booster par les investissements d'entreprises comme Odéon ou Astoria du tunisien Tarek Bouchamaoui dans des projets de construction de résidences de luxe.

Malheureusement, cette fulgurante ascension de l'offre n'est pas suivie d'une demande soutenue ; celle-ci étant essentiellement composée d'étrangers puisque la crise économique du pays ne permet pas aux nationaux de devenir propriétaires.

Résultat, il y a actuellement en Tunisie 426 000 appartements haut de gamme sans preneurs potentiels.